Rats et souris : des espèces invasives

Un nuisible incommode particulièrement les Français : le rongeur. Qui n'a jamais eu la crainte de croiser un rat ou une souris dans sa maison ? Ces petits mammifères peuvent causer des dégâts matériels, mais aussi avoir des impacts sur votre santé.

K-Global, revient sur les causes et les risques liés à une invasion de rats ou de souris.

Les rongeurs à travers l'Histoire

Dans l'Égypte ancienne, la population utilisait déjà les chats pour combattre les rongeurs et les épidémies de peste. À l'inverse, en Europe, les massacres de chats ont conduit à une croissance accélérée de rats, facilitant la prolifération de maladies au Moyen Âge.

De nos jours, les rats et les souris sont toujours assimilés aux épidémies, étant porteurs de maladies anciennes comme la peste et le typhus. Des agents pathogènes dangereux pour l'Homme, qui développent toujours une certaine crainte face à ces petits mammifères. Les germes étant notamment présents dans leurs déjections (urines et excréments), veillez à prendre des précautions si vous trouvez des souris dans votre intérieur. Passer un coup de balais pour ôter les déjections de souris par exemple, peut suffire pour contaminer les membres de votre foyer. Ce geste peut propager les germes dans l'air et la poussière.

Le saviez-vous ? Les rats et les souris ont inspiré de nombreux écrivains au travers de fables comme « Joueur de flûte de Hamelin » des Frères Grimm, ainsi que des comptines pour enfants. Les Fables de Jean De La Fontaine et d'Ésope en sont les parfaits exemples. Au VIIème siècle avant J.-C, Ésope y consacra plusieurs fables dans son recueil qui a donné naissance à des contes populaires tels que « Le Rat des champs et le Rat de ville », « Le Chat et les Rats » ou encore « Le lion et le Rat ». La symbolique du rat dans l'art a beaucoup évolué au fil des âges. Dieu des moissons dans la mythologie grecque, divinité en Inde, membre de l'astrologie chinoise, symbole de la chance et de l'intelligence en Orient… Alors qu'en Europe, Moyen Âge, les rats et les souris finissent par avoir une connotation négative puisqu'on les assimile à la destruction et la maladie.

Présence de nuisibles: habitudes des rats et des souris

Les rats et les souris adoptent des codes comportementaux similaires, mais certaines différences perdurent. En effet, le corps d'un rat est plus gros que celui d'une souris et présente une queue plus longue dépourvue de poils. La souris quant à elle, a tendance à se loger dans des terriers afin d'y construire leur nid. Concernant les rats, on recense deux principales espèces : les rats bruns (rats domestiques notamment) et les rats noirs. Les rats noirs sont bons grimpeurs, ils ont pour habitude de construire leur nid en hauteur. À l'inverse, les rats bruns le font près du sol. Contrairement aux souris, ils ont besoin d'une quantité d'eau plus élevée.

Leur présence n'a aucun lien avec un souci d'hygiène, ces nuisibles cherchent simplement à se protéger des prédateurs et à se fournir en nourriture. Mammifère omnivore, le rongeur a tendance à être attiré par les détritus, mais pas seulement : restes de nourriture, miettes, céréales, fruits, graines… ainsi que de la viande, des mollusques ou encore des petits poissons qu'il pêche dans les rivières.

À la campagne ou en milieu urbain, ces deux rongeurs sont des espèces invasives et peuvent même causer des dégâts écologiques. La raison ? Leurs excréments et leurs urines peuvent souiller les aliments environnants. C'est notamment le cas de certaines récoltes dans les pays tropicaux où des grains sont inconsommables à cause de leurs déjections.

Leurs urines et leurs selles sont porteuses de plusieurs maladies graves pour l'Homme, notamment :

  • La peste : la plus grande épidémie que l'Histoire est connue est la peste noire au XIVème siècle après J.-C. Les rats servaient d'hôte intermédiaire et transmettaient la maladie à l'Homme par les piqûres de puces.
  • La Leptospirose : maladie qui se transmet à l'Homme par l'urine infectée d'animaux comme les rongeurs et les chiens. La contamination passe par le sol et l'eau.
  • La fièvre : qui peut se transmettre par morsure. Il est important de se faire soigner en cas de morsure de rat. À noter que les rats sont bien plus agressifs que les souris.
  • Le typhus murin : transmis à l'Homme par la puce du rat infecté.
  • La salmonellose : transmis par des aliments contaminés.

Des rats et des souris dans nos villes ?

On constate un groupe en particulier qui envahit les villes : le rat brun (nom vernaculaire « rattus norvegicus ») qu'on appelle aussi le rat d'égout ou le rat gris. Présent dans les grandes villes et donc dans la capitale parisienne, ce rongeur se plaît à fouiller dans les poubelles ou à se servir dans les restes de pique-nique. Un environnement plus que propice au bon développement de ce nuisible.

Autre raison : les travaux. Les démolitions d'immeubles ou la construction de nouveaux bâtiments poussent les rongeurs à quitter les lieux et à se trouver un nouveau logis. C'est de cette façon que vous pouvez accueillir une colonie de souris dans votre maison ou dans votre établissement professionnel.

Depuis 2016 on signale une recrudescence de rats en Île-de-France poussant les autorités sanitaires et les habitants à la réflexion : dératisation massive, prévention ou lutte plus respectueuse de l'animal ? Les pièges comme les plaques à glue et les poisons peuvent être revendiqués par certains défenseurs des animaux. Des méthodes cruelles ouvrant la porte à des alternatives aux poisons comme les pièges intelligents sans substance biocide.

© 2020 K-Global. Tous droits réservés - Réalisé par l'agence E-deo Com'
 06 62 67 47 35